RUNED_Ban_1_.jpg

Vendredi 23
Atelier de communication
Bruno Devauchelle, Université de Poitiers
› 9:15 - 9:40 (25min)
› Salle Buisson 1
L'ambiguité autour du numérique : une problématique associée à la notion d'usage
Charles Bourgeois  1@  , Jean Gabin Ntebutse  1@  
1 : Université de Sherbrooke

Si, historiquement, divers termes ont émergé pour « pour décrire les activités reliées au domaine technologique » (Boullier, 2016, p. 30), la dominance du syntagme « le numérique » augmente progressivement. Pourtant, le numérique constitue encore un concept passe-partout dont nous arrivons mal à saisir la spécificité. Considérant que le recours à cette appellation constitue un choix attribuable à l'évolution des technologies et subséquemment aux usages de celles-ci, nous devons comprendre l'évolution de la terminologie entourant le numérique à partir des précurseurs de l'informatique jusqu'à l'emploi de ce syntagme dans le langage courant des usagers francophones pour en arriver à définir cet objet.

Notre communication s'inscrit dans l'axe épistémologique, car elle vise à établir une définition d'un mot régulièrement employé de manière imprécise dans le champ disciplinaire de l'éducation. L'originalité de cette communication concerne son association avec l'approche sociocritique des usages numériques, qui tente d'élargir la perspective avec laquelle est appréhendé le rapport éducatif au numérique pour y inclure le contexte extrascolaire des apprenants (Collin, Guichon et Ntebutse, 2015). En effectuant une recension des écrits sur le numérique, nous clarifions quelques éléments théoriques de l'objet de recherche de cette approche. Comme la considération du contexte extrascolaire se réalise en étudiant le concept des usages numériques, nous interrogeons également la façon dont celui-ci a mené à la polysémie du syntagme « le numérique » et à la prédominance de celui-ci sur les termes précédents comme « technologie de l'information et de la communication ». Nous posons la question de recherche suivante : comment les usages numériques influencent-ils la définition du concept même de numérique employée dans le champ disciplinaire de l'éducation? En lien avec cette question de recherche, nous articulons notre cadre conceptuel autour des concepts de « numérique » et d'« usage ».

Au départ, nous avions bâti notre corpus avec des écrits des sciences humaines et sociales, car nos concepts traversent autant les sciences de la communication et la sociologie que les sciences de l'éducation. Toutefois, en regroupant les articles, le syntagme le plus précis, soit « usages numériques », donnait 2104 résultats sur Cairn et 50 articles sur Érudit. Pour réduire de moitié les résultats, nous n'avons considéré que les articles relevant des sciences de l'éducation et les revues spécialisées de l'éducation, notamment les Nouveaux cahiers de la recherche en éducation (NCRÉ), Computers & Education, Australian Journal of Educational Technology, la Revue française des sciences de l'information et de la communication et Oxford Review of Education. À la suite de cette décision, nous avons inclus une précision concernant le champ disciplinaire de l'éducation dans notre question de recherche. Toutefois, en ce qui a trait au concept du numérique, par volonté d'exhaustivité des données, toutes les disciplines des sciences humaines et sociales ont été intégrées à la recension, mais en ajoutant les mots « historique » ou « définition » au moteur de recherche. Comme la communication consiste à émettre une définition actuelle du numérique, l'intervalle des publications se situe entre 2010 et 2017.

Il ressort de notre recension que la polysémie caractérise le numérique en ce sens que celui-ci constitue à la fois un format opposé à l'analogique (Boullier, 2016), un outil technologique complémentaire à l'apprentissage (Gouvernement du Québec, 2009) ou une culture avec des enjeux techniques, sociaux et éthiques (Doueihi, 2013). Cette dernière définition s'avère la plus pertinente pour l'étude des usages numériques parce que l'idée de culture renvoie explicitement aux usagers. Le chercheur doit cependant savoir qu'elle ne constitue pas la seule définition du numérique. Le concept de convergence numérique explique la nature polysémique du numérique (Landry et Letellier, 2016). Celle-ci désigne la circulation de contenus (vidéo, musique, texte et image) sur un seul appareil numérique alors que leur diffusion demandait auparavant des outils séparés.

Les apprenants démontrent de la motivation à recourir à ces outils numériques pour poursuivre leurs intérêts personnels (Alava, 2013). Étant donné que les usages technologiques des adolescents convergent vers le numérique grâce aux appareils mobiles, une prise en compte de la portabilité des technologies mobiles pour faire des ponts entre les contextes formels et informels d'apprentissage constitue une avenue à travailler pour recourir au numérique à des fins pédagogiques (Khaddage, Müller et Flintoff, 2016), mais il faut d'abord définir ce concept.

Alava, S. (2013). Usages numériques des adolescents et compétences scolaires acquises. Formation et profession, 21(2), 34-51.

Boullier, D. (2016). Sociologie du numérique. Paris : Armand Colin.

Doueihi, M. (2013). Qu'est-ce que le numérique?. Presses universitaires de France.

Khaddage, F., Müller, W. et Flintoff, K. (2016). Advancing mobile learning in formal and informal settings via Mobile App Technology: where to from here, and how?. Educational Technology & Society, 19(3), 16-27.

Landry, N. et Letellier, A. (dir.) (2016). L'éducation aux médias à l'ère numérique : Entre fondations et renouvellement. Montréal : Les Presses de l'Université de Montréal.


Personnes connectées : 1